La Servante de Dieu Maria Laura Mainetti

Martyre, religieuse profès de la Congrégation des Filles de la Croix

Fête le 6 juin

Colico, Italie, le 20 août 1939 – Chiavenna, Italie, le 6 juin 2000

Au siècle : Teresina Elsa

Le martyre d’une servante de Dieu de l’époque contemporaine a également été reconnu dans le décret. Celle-ci sera donc béatifiée, sans que ne soit requise la reconnaissance d’un miracle. Il s’agit de Maria Laura Mainetti (née Teresina Elsa), religieuse profès de la Congrégation des Filles de la Croix – sœurs de Saint André, née à Colico (Italie) le 20 août 1939 et tuée en haine de la foi à Chiavenna (Italie), le 6 juin 2000. Elle fut exécutée par trois jeunes qui la frappèrent de 19 coups de couteau dans le cadre d’un rite satanique. «Me voici! Seigneur, pardonne-leur», furent les derniers mots de cette sœur qui avait dédié sa vie à l’éducation des jeunes.

Sœur Maria Laura Mainetti, née Teresina Elsa Mainetti : en juin 2020, le Vatican annonce une prochaine béatification.

Enfance

Maria Laura Mainetti, née Teresina Elsa Mainetti le à Colico dans la région italienne de Lombardie, était la deuxième fille de Stefano Mainetti et de Marcellina Gusmeroli. Sa mère mourut quelques jours après sa naissance. Elle fut éduquée et élevée par la deuxième épouse de son père.

Religieuse

En 1957, Teresina Mainetti annonça à sa famille qu’elle voulait devenir religieuse. Le de cette même année, elle entra comme postulante dans la congrégation des Filles de la Croix à Rome. Le , elle prononça ses premiers vœux religieux et prit alors le nom de sœur Maria Laura. Elle professa enfin ses vœux perpétuels en 1960.

Elle commença tout d’abord par travailler comme enseignante dans différentes écoles primaires appartenant à la congrégation. Elle enseigna successivement à Vasto de 1960 à 1962, à Rome de 1962 à 1963, à Chiavenna de 1963 à 1969, de nouveau à Rome de 1969 à 1973, à Parme de 1979 à 1984, et enfin de nouveau à Chiavenna de 1984 à 2000. En 1987, sœur Maria Laura devint la supérieure de sa communauté.

Meurtre

Le soir du , vers 22 heures, Sœur Maria Laura sortit du couvent pour venir en aide à une jeune fille qui l’avait appelée au téléphone, disant qu’elle avait été violée et qu’elle était enceinte, prête à avorter. Mais c’était un prétexte, inventé par une de ses amies. Celle-ci était venue avec une troisième jeune ; les trois jeunes filles, Ambra Gianasso, Milena De Giambattista et Veronica Pietrobelli, âgées de seize à dix-sept ans, s’adonnaient à des pratiques sataniques. Après avoir attiré Sœur Maria Laura dans un parc, les adolescentes la frappèrent de dix-neuf coups de couteau, voulant faire un sacrifice à Satan. Mortellement blessée, la religieuse demanda à Dieu de pardonner aux meurtrières.

Quelques jours après sa mort, Sœur Maria Laura fut enterrée à Chiavenna. Les trois jeunes meurtrières avouèrent le meurtre après leur arrestation ; à la fin du procès contre elles, le , Veronica Pietrobelli et Milena De Giambattista furent déclarées partiellement irresponsables de leur acte en raison de troubles mentaux et donc condamnées à huit ans et demi de prison. Elles furent libérées en 2004 et 2006 respectivement. Initialement considérée comme la meneuse, Ambra Gianasso fut acquittée, ayant été déclarée totalement irresponsable de son acte en raison d’un trouble mental. Le , la cour d’appel infirma son acquittement et la condamna à douze ans et quatre mois.

Béatification

Après sa mort, de nombreuses personnes vinrent prier sur la tombe de sœur Maria Laura, et la considèrent comme une sainte martyre. Le , l’évêque du diocèse de Côme ouvrit la phase diocésaine de son procès en béatification, qui fut clôturé le . Enfin, en 2008, le dossier de béatification était entre les mains du Saint-Siège et de la Congrégation pour les causes des saints. Sœur Maria Laura Mainetti fut ainsi proclamée « Servante de Dieu » par l’Église catholique.

Le , sa dépouille fut inhumée puis placée dans la Collégiale San Lorenzo de Chiavenna, exposée à la vénération des fidèles.

Le 19 juin 2020, le pape François reconnaît le martyre de sœur Maria Laura Mainetti, et signe le décret de sa béatification. Elle sera solennellement proclamée bienheureuse le 6 juin 2021 à Chiavenna, par le cardinal Angelo Becciu.