Saisine du procureur

L’officier d’état civil contrôle le (ou les) prénoms choisi(s) par les parents au moment de la déclaration de naissance. Il avertit le procureur de la République s’il estime que :

  • le prénom nuit à l’intérêt de l’enfant (exemple : prénom ridicule ou grossier) ;
  • le prénom méconnaît le droit d’un tiers à voir protéger son nom de famille (exemple : un parent ne peut choisir comme prénom le nom de famille d’une autre personne dont l’usage constituerait une usurpation).

Décision du juge

Le procureur peut ensuite saisir le juge aux affaires familiales qui peut demander la suppression du prénom sur les registres de l’état civil. En l’absence d’un nouveau choix de prénom par les parents conforme à l’intérêt de l’enfant, le juge attribue un autre prénom.