La Congrégation pour les causes des saints ou CCS (latin : Congregatio de Causis Sanctorum) est une des neuf congrégations de la Curie romaine. Elle administre l’ensemble des processus de béatification et canonisation des saints. À sa tête se trouvent un cardinal préfet aidé d’un secrétaire. La congrégation compte en tout trente-quatre membres, un promoteur de la foi, cinq rapporteurs et quatre-vingt-trois consulteurs.

D’après la constitution apostolique Pastor Bonus, la congrégation est chargée de « traiter tout ce qui, selon la procédure établie, conduit à la canonisation des serviteurs de Dieu ».
Son rôle est donc d’instruire les cas potentiels de canonisation, d’examiner les propositions, de déterminer avec certitude qu’un fidèle défunt a vécu à un tel degré de sainteté (union à Dieu qui se réalise par la grâce « sanctifiante » divine qui apporte des vertus « infuses » au degré « héroïque ») que la cause du serviteur de Dieu (candidat à la béatification ou à la canonisation) peut être soumise au souverain pontife et qu’il peut être proposé à la vénération et à l’imitation des chrétiens.

Elle se prononce aussi sur le statut de docteur de l’Église, attribué ou non, aux saints. Enfin, la congrégation décide de l’authenticité chrétienne des reliques sacrées, est chargée de leur conservation et d’autoriser leur exposition et leur translation.
Un Collège de rapporteurs présidé par un rapporteur général et aidé de consulteurs est chargé d’étudier les causes proposées (miracles, martyre, etc.). La congrégation dispose de ses propres médecins pour l’analyse des guérisons et miracles.